Programme 2015


25 JUIN 2015 - SALLE WAGRAM - PARIS

La nécessité d'un conseil renforcé dans un cadre réglementaire de plus en plus exigeant

Prenez date dès aujourd'hui, le Colloque Fidroit, rendez-vous incontournable des professionnels du patrimoine, se tiendra le Jeudi 25 juin 2015 au sein de la prestigieuse salle Wagram, à deux pas de la place de l'Etoile à Paris. En accueillant plus de 400 professionnels en 2014, le Colloque Fidroit est devenu un événement majeur pour les professionnels du  patrimoine.

 

Au-delà des conférences à portée technique et pratique, les participants trouvent là l'occasion de rencontrer et d'échanger avec leurs confrères dans un environnement convivial. 
Cette année encore, des intervenants de renom prendront la parole avec, en toile de fond, un éclairage commercial qui donnera aux professionnels des outils pour développer leur activité.
 

CONFÉRENCE 1  : MICHEL GRIMALDI (Professeur à l'université Panthéon ASSAS)

L’adaptation des souscriptions de contrats d'assurance-vie à l'environnement familial

Qui est propriétaire des capitaux ? Peut-on modifier les souscripteurs ou assurés de contrats en cours lors d’un divorce ? ou d’un décès ?

Un contrat d’assurance-vie peut être souscrit sur une tête ou sur deux têtes, avec des capitaux propres ou avec des fonds de communauté. Chacun connait ces principes et peut les utiliser pour adapter les souscriptions à l’environnement patrimonial de son client.
A priori, il y a concordance entre la nature des fonds versés et la propriété des actifs (communs ou propres) ; mais est-ce bien toujours le cas notamment pour les contrats retraites non rachetables, tels les PERP ou les contrats Madelin ?

 

 

CONFÉRENCE 2 - Jean-François DESBUQUOIS (Directeur Associé FIDAL)

Placer de la trésorerie d'une société opérationnelle : les précautions d'un conseil avisé

Placer des liquidités importantes sans dégrader l’environnement fiscal de la société.

Certaines sociétés, opérationnelles ou holdings soumises à l’IS, disposent d’une trésorerie importante qu’elles décident de conserver pour de futurs investissements, pour faciliter le recours à l’emprunt, par simple précaution ou dans l’attente d’une nouvelle affectation.
Cette décision de gestion, non critiquable en soi, génère le développement d’une "poche" de liquidités significative qu’il faut valoriser au sein de ces sociétés. Les conseillers proposent souvent d’investir ces fonds sur des supports liquides (titres, OPCVM, produits de taux, supports monétaires) ou, à plus long terme, sur des actifs plus rémunérateurs (contrats de capitalisation, SCPI, voire Usufruit de SCPI) avec la double contrainte de l’environnement de l’IS et des règles applicables aux sociétés.
A terme, la présence d’une importante trésorerie captive au sein d’une société peut générer des conséquences diverses.
 

 

 

CONFÉRENCE 3 - RICHARD CHALIER (Dir Technique - Associé Fidroit) /  FLORENT BELON (Consultant Fidroit)

Comment procéder à vos investissements immobiliers ?

Bénéficiez d’un outil clé en mains avec les critères de décisions.
L’acquisition d’un immeuble de jouissance s’accompagne souvent d’objectifs secondaires : assurer la conservation l’immeuble au sein de la famille, préparer sa transmission, ménager les pouvoirs de gestion et d’arbitrage des parents même en cas de donation ou de décès de l’un d’eux etc.
Pour les résidences secondaires, se pose également la question d’une mise en location meublée, quelques semaines par an, pour financer les charges et les taxes locales. Quel conseil apporter à nos clients pour surmonter ces contraintes ? 
Pour optimiser une acquisition de cette nature, il convient de combiner les règles fiscales en matière d’ISF, de droits de mutation, de droits de partage ou de BIC, et les règles comptables en cas de recours à une société. 
Comment acquérir ces immeubles selon les modalités de financement retenues : comptant, à crédit ou par comptes courant d’associés en présence d’une société ? Quel type de société retenir ? Faut-il donner avant d’acquérir ?

 

 

CONFÉRENCE 4 - TABLE RONDE - DOUNIA HARBOUCHE /NICOLAS LECOQ-VALLON

Grandeurs et vicissitudes des bonne pratiques et des cas à risques

Les enseignements à tirer du courant jurisprudentiel définissant les véritables obligations d’un CGP.

Maître Nicolas LECOQ-VALLON (Avocat au Barreau de Paris - Cabinet LECOQ-VALLON & FERON-POLONI)

  • Les écueils de l’intermédiaire patrimonial 
  • L’importance de la phase d’audit patrimonial
  • Les engagements sur la durée


Maître Dounia HARBOUCHE (Avocat au Barreau de Paris - Cabinet HARBOUCHE)

  • L’arrêt de cour de cassation du 23/09/2014
  • Le devoir de conseil s’étend-il aux produits non vendus par l’intermédiaire ?
  • Mon assurance RC est-elle adaptée ?

 

 

CONFÉRENCE 5 - SERGE GUÉRIN  (sociologue)

La silver économie : de nouvelles perspectives pour les professionnels du patrimoine

Quels sont les besoins et les attentes de la société des séniors ?

Les années à venir seront marquées par la prolongement des effets de la nouvelle donne démographique, tant sur le plan économique que social et culturel. Cela aura des conséquences majeures sur l’économie, l’assurance et la finance.

Il s’agit d’une vraie révolution culturelle qui porte en germe une autre société, un nouveau rapport à l’utilité sociale, une priorité à la prévention sous toutes ses formes. La société des seniors est aussi une société de l’innovation !

Les points abordés :

  • Quelques réalités démographiques et culturelles sur les seniors.
  • Les besoins et attentes de différents types de seniors. 
  • Le passage à la retraite, sa préparation et ses ruptures économiques, sociales et personnelles. 
  • Les multiples manières de vivre sa retraite et les enjeux de la perte d’autonomie, des aidants et du financement d’un passage en maison de retraite.

 

RE-DÉCOUVREZ L'INTÉGRALITÉ DU PROGRAMME DE CETTE JOURNÉE

 
LES CONFÉRENCES : L’adaptation des souscriptions de contrats d’assurance-vie à l’environnement familial; Placer la trésorerie d'une société opérationnelle : les précautions d'un conseil avisé; Comment procéder à vos investissements immobiliers ? La silver économie.
 
 
TABLE RONDE : Grandeurs et vicissitudes de la relation clients : la réalité éprouvée des bonnes pratiques et des cas à risque.
 
Voir le programme


SUPPORT PARTICIPANTS

Fidroit a le plaisir de mettre à votre disposition l'intégralité du support remis aux participants lors de cette journée de conférences, salle Wagram  Paris.
 
Accéder au support